SWISSCOFEL
SWISSCOFEL
Transparenz der Preis- und Marktsituation
SWISSCOFEL
SWISSCOFEL
Der Verband des Schweizerischen Früchte-, Gemüse- und Kartoffelhandels
SWISSCOFEL
SWISSCOFEL
Transparenz der Preis- und Marktsituation
SWISSCOFEL
SWISSCOFEL
Transparenz der Preis- und Marktsituation
SWISSCOFEL
SWISSCOFEL
Interessen seiner Mitglieder einheitlich darzulegen und zu vertreten
 
 

02.05.2017

Dégâts causés par le gel dans l’agriculture

Le conseiller fédéral Schneider-Ammann et le conseiller d’État vaudois Philippe Leuba visitent une vigne et un verger dans le canton de Vaud
(AGIR) - Une combinaison de conditions météorologiques extrêmement rare a fait que, dans de nombreuses régions de la Suisse, les mesures de prévention usuelles mises en place par les producteurs n’ont pas suffi à empêcher des dégâts importants liés au gel printanier inhabituellement fort de la semaine passée. Accompagné du conseiller d’État vaudois Philippe Leuba et des représentants des branches concernées, le conseiller fédéral Johann N. Schneider-Ammann s’est rendu aujourd’hui dans la région du Mont Vully (VD) pour échanger avec des arboriculteurs et des viticulteurs. Il s’est dit préoccupé par l’ampleur des dégâts et leurs conséquences, informe la Confédération aujourd’hui dans un communiqué. "Manifestement, les dommages sont plus graves que jamais", a déclaré le chef du Département fédéral de l'économie (DEFR) après avoir pu voir à Constantine et Cudrefin l'état des cultures de ses propres yeux. Le producteur de cerises Jean-Daniel Reuille a affirmé qu'il n'avait jamais vécu une situation comparable en 60 ans. Alors que les pertes de récoltes escomptées poseront de nombreux défis à différents niveaux, avant tout pour les exploitations familiales touchées, qui se verront confrontées à des problèmes de liquidités, le conseiller fédéral a souligné que les autorités fédérales étaient en contact avec les cantons et les branches afin de mettre en œuvre conjointement des mesures ciblées et efficaces. Les dégâts les plus importants ont été subis par les arboriculteurs des cantons de Bâle-Campagne, Soleure et d’Argovie, du Valais et de la Suisse orientale. Le dommage total devrait avoisiner un tiers de la valeur totale. Par ailleurs, environ un tiers des vignes est touché, principalement dans le Valais. Les producteurs concernés devront donc faire face à des pertes de revenus, qui iront bien au-delà de l’année en cours, et au-delà de l’année suivante pour les vignerons, précise le communiqué.