SWISSCOFEL
SWISSCOFEL
Der Verband des Schweizerischen Früchte-, Gemüse- und Kartoffelhandels
SWISSCOFEL
SWISSCOFEL
Transparenz der Preis- und Marktsituation
SWISSCOFEL
SWISSCOFEL
Transparenz der Preis- und Marktsituation
SWISSCOFEL
SWISSCOFEL
Interessen seiner Mitglieder einheitlich darzulegen und zu vertreten
SWISSCOFEL
SWISSCOFEL
Transparenz der Preis- und Marktsituation
 
 

26.09.2017

Contre-projet à l’initiative populaire pour la sécurité alimentaire

(CISA) - Peuple et cantons veulent des conditions cadres modernes pour la sécurité alimentaire qui tiennent compte du développement durable et de l’interdépendance internationale.

Peuple et cantons ont approuvé le contre-projet à l’initiative populaire pour la sécurité alimentaire à une nette majorité. Le nouvel article ancre dans la Constitution fédérale les notions de production alimentaire durable et de coresponsabilité de l’ensemble de la chaîne de valeur. Pour la première fois également, des conditions cadres applicables aux accords internationaux sont formulées en incluant le concept de durabilité.

Alors que l’initiative populaire avait un caractère protectionniste, le contre-projet approuvé le 24 septembre montre précisément que la Suisse est tributaire de bonnes relations commerciales avec l’étranger si elle veut garantir la sécurité alimentaire. Le secteur agroalimentaire suisse est déjà exposé à la concurrence internationale (voir p. ex. les marchés du fromage et du sucre, le tourisme d’achat, l’essor de la vente en ligne, la force du franc, etc.). Après l’acceptation du contre-projet, l’ensemble de la chaîne de valeur continuera d’être au défi d’à la fois profiter des opportunités de l’ouverture des marchés et d’en minimiser les risques. Dans ce contexte, une politique de l’autruche ne sert à rien.

Subtilement formulé, le nouvel article constitutionnel résume les conditions-clés pour une démarche offensive: créer davantage de valeur grâce à une plus forte orientation sur le marché, régler les relations commerciales sur un mode durable, ménager les ressources et garantir leur utilisation efficiente. Pour la mise en oeuvre, de nouvelles approches sont nécessaires, tant en ce qui concerne le marché que la politique. Un dialogue ouvert et sans tabous est indispensable, visant à élaborer une stratégie intelligente et largement partagée pour promouvoir un secteur agricole et alimentaire dynamique en Suisse.