SWISSCOFEL
SWISSCOFEL
Transparenz der Preis- und Marktsituation
SWISSCOFEL
SWISSCOFEL
Transparenz der Preis- und Marktsituation
SWISSCOFEL
SWISSCOFEL
Interessen seiner Mitglieder einheitlich darzulegen und zu vertreten
SWISSCOFEL
SWISSCOFEL
Der Verband des Schweizerischen Früchte-, Gemüse- und Kartoffelhandels
SWISSCOFEL
SWISSCOFEL
Transparenz der Preis- und Marktsituation
 
 

12.10.2017

75e OLMA: Patates vaudoises en vedette à St-Gall

(AGIR) - La plus célèbre des foires agricoles suisses grand public ouvre ses portes du 12 au 22 octobre à St-Gall, pour la 75e année consécutive. Une édition-jubilé qui rend un hommage mérité à la pomme de terre, avec entre autres deux films tournés dans des exploitations vaudoises.

Depuis sa première édition en 1943, l’OLMA s’est imposée comme la plus incontournable des foires suisses grand-public consacrées à l’agriculture et à l’alimentation. Un rendez-vous annuel à ne pas manquer, qui fête en 2017 son 75e anniversaire en célébrant une vedette incontournable de l’assiette et du monde agricole : la pomme de terre.

Un portrait détaillé
C’est dans la Halle 6 Erlebnis Nahrung («expérience nourriture»), que l’OLMA présente la patate sous toutes ses coutures, et dans toutes ses œuvres. Conçue par la firme spécialisée Naturnah à Gais (AR), cette exposition inédite est placée sous l’égide de l’Union suisse des paysans (USP), avec le soutien de Swisspatat. Un portrait détaillé où rien n’est oublié. Le chemin de la patate du plant à la livraison y est ainsi retracé en miniature, tandis que la «pyramide des patates» informe sur les propriétés de la plante, sa culture en Suisse, ses valeurs nutritives, etc.

Une grande «roue du temps» invite également à découvrir l’histoire et la culture de la patate, et un quiz permet à l’amateur de pommes de terre de vérifier l’état de ses connaissances.

Les pommes de terre crèvent l’écran
Parmi les temps forts de cette exposition, deux films tournés chez des agriculteurs vaudois, à Goumoëns-la-Ville précisément, seront présentés pour la première fois au public à l’OLMA. L’un illustre l’activité de Raphaël Miazza, spécialisé dans la production de semenceaux de pommes de terre – une culture difficile et exigeante au quotidien sans lesquels les producteurs de patates n’auraient rien à mettre en terre. L’autre retrace un chemin plus conventionnel, celui que prennent les pommes de terre des champs de la famille Christian Kammer à l’assiette du consommateur. Par le biais de ces deux exploitations du Gros-de-Vaud, l’agriculture romande trouve ainsi un écho fort et positif outre-Sarine, au sein d’une foire où paysannes et paysans tiennent le devant de la scène depuis un quart de siècle.