SWISSCOFEL
SWISSCOFEL
Der Verband des Schweizerischen Früchte-, Gemüse- und Kartoffelhandels
SWISSCOFEL
SWISSCOFEL
Transparenz der Preis- und Marktsituation
SWISSCOFEL
SWISSCOFEL
Transparenz der Preis- und Marktsituation
SWISSCOFEL
SWISSCOFEL
Interessen seiner Mitglieder einheitlich darzulegen und zu vertreten
SWISSCOFEL
SWISSCOFEL
Transparenz der Preis- und Marktsituation
 
 

14.04.2016

UE: mise en avant des fruits tempérés

(fldhebdo.fr) - La fin de saison des petits agrumes incite à mettre en avant la gamme des fruits tempérés. C’est le pic de la saison des pommes poires, kiwis et bientôt des petits fruits rouges.

L’effet d’aspiration créé par le retrait des lignes de petits agrumes a été plus tardif et plus limité que prévu. En orange, les prix ont bien grimpé. Le prix le plus bas départ origine est de 0,80 €/kg en calibre 6/7. Certains notent que ce sont les prestataires à l’achat des hard-dicounters allemands qui ont le plus rapidement intégré les hausses. Bien que les petits calibres soient très prédominants en Valencia late, les distributeurs sont très réticents à référencer celles d’Egypte par crainte des problèmes de résidus. Cela a aussi été le cas pour les hybrides tardifs de Turquie. Il n’est pas étonnant que des négociants hollandais qui proposent de la Valencia d’Egypte parlent de prix à la production exorbitant en Espagne, où les achats en production se font autour de 0,30 €/kg depuis deux mois.

Rattrapage en Williams
Les ventes de fruits à pépins sont en légère reprise. Le mois d’avril est souvent le plus gros mois de vente des pommes et poires. En pomme, le marché reste lourd. Les moyennes hebdomadaires sur les marchés de gros anglais ont même perdu quelques cents en Braeburn et Gala.

Les prix sont stables en poire mais sans possibilités de hausse. En Williams, l’origine sud-africaine reste prédominante. L’Argentine prendra le relais à partir de la fin du mois. L’offre est de plus en plus concentrée: les cinq premiers exportateurs doivent peser 80 % des chargements. Suite à des ventes de vergers, Expofrut a baissé en volume. Les leaders sont maintenant Patagonian Fruit, PAI et Mono Azul.

Cherche lots à peau claire
Les ventes de raisin sont freinées par des problèmes de qualité. Après avoir atteint des niveaux records en mars, les prix sont plus disputés. Les variétés blanches sans pépin sont fragiles. Pour l’origine Chili, les baies sont de couleur foncée et se dégrappent facilement. Les ventes en barquette sont en recul. Le produit n’apparaît plus dans les promotions. Les pluies en Inde ont un peu freiné les envois, mais ce n’est habituellement pas une origine premium. En Allemagne, les grossistes valorisent mieux les lots à peau claire qui sont recherchés.

Début de la myrtille d’Espagne
La campagne de fraise d’Espagne commence à refluer. Le pic de la campagne semble avoir été atteint en première semaine du mois. La diversification des débouchés permet d’alléger la pression sur le marché français. Les promotions sont plus discrètes qu’en début de mois. Le prix moyen départ est d’environ 1,40 €/kg. La barquette de 500 g est bien le produit de bataille, du moins en pleine saison. En framboise, les écarts de prix restent très importants selon la variété. Ils s’échelonnent entre 0,80 et 1,60 € entre le groupe des Lyon et des Tulameen et Adelita. La pleine saison est imminente. En myrtille, la hausse des températures permet à l’offre d’Andalousie d’entrer en lice. Les prix devraient reculer d’un cran en semaine 17/18. L’offre de myrtilles du Maroc reste prédominante cette semaine.

En Allemagne, les promotions en asperge blanche locale sont à 9,98 € chez Edeka cette semaine. Ce dernier propose aussi la verte 12+ bio au même prix. Les ventes de verte décollent peu à peu au royaume des blanches !