SWISSCOFEL
SWISSCOFEL
Der Verband des Schweizerischen Früchte-, Gemüse- und Kartoffelhandels
SWISSCOFEL
SWISSCOFEL
Transparenz der Preis- und Marktsituation
SWISSCOFEL
SWISSCOFEL
Interessen seiner Mitglieder einheitlich darzulegen und zu vertreten
SWISSCOFEL
SWISSCOFEL
Transparenz der Preis- und Marktsituation
SWISSCOFEL
SWISSCOFEL
Transparenz der Preis- und Marktsituation
 
 

29.10.2020

Mettre en évidence la résilience du secteur des fruits et légumes malgré les défis socio-économiques liés au COVID-19

(freshplaza.fr) - Philippe Binard, délégué général de Freshfel Europe, a souligné la résilience du secteur des fruits et légumes frais face aux nombreux défis socio-économiques engendrés par la pandémie de COVID-19 cette année lors d'une audition publique dédiée au Parlement européen mercredi soir. Tout au long de la pandémie jusqu'à présent, le secteur a été confronté à des difficultés socio-économiques à multiples facettes, telles que la fermeture des frontières, les achats de panique, la complexité de la disponibilité des travailleurs saisonniers et la fermeture des services de restauration. Mais malgré cela, et sans faillir, le secteur des fruits et légumes s'est continuellement adapté pour fournir des produits frais de haute qualité aux consommateurs européens.

S'exprimant mercredi soir lors de l'audition publique de la Commission de l'Agriculture et du Développement Rural du Parlement européen sur « La situation du marché des fruits, légumes et vins ainsi que l'impact des mesures de l'UE pour faire face à la pandémie de COVID-19 », Philippe Binard, délégué général de Freshfel Europe, a présenté les défis socio-économiques pour le secteur des fruits et légumes. M. Binard a souligné que le secteur avait fait preuve d'une grande résilience et avait pris des mesures pour s'adapter rapidement aux conditions de la pandémie, notamment en réagissant aux achats de panique, en adaptant l'offre et en sécurisant les produits, la diversité, l'adaptation aux nouvelles exigences des consommateurs, la réorientation de segments de produits spécifiques en raison de la fermeture des services de restauration et le repositionnement des ventes par le biais du e-commerce.

M. Binard a remercié les institutions européennes pour leur réponse initiale en matière de soutien aux entreprises, mais a souligné que la continuité des activités ne devait pas être considérée comme acquise. M. Binard a expliqué que « L'analyse de l'impact COVID-19 réalisée en mai par Freshfel Europe a montré que l'adaptation aux défis de la chaîne d'approvisionnement entraînait un coût supplémentaire pour le secteur estimé à au moins 500 millions d'euros par mois. Cela exclut
les pertes au niveau de la restauration dont les ventes représentent 15-25 % du marché total des fruits et légumes ainsi que des coûts au niveau du commerce de détail qui ont été ressentis par tous les secteurs ».

Alors que la valeur pour le consommateur des fruits et légumes en tant qu'élément nutritionnel clé d'une alimentation saine a été renforcée par la pandémie, M. Binard a averti les décideurs politiques des nouveaux défis socio-économiques permanents qui frappent déjà le secteur dans la deuxième vague actuelle de la pandémie. M. Binard a souligné que la pression croissante sur les prix due à la crise économique imminente, les coûts supplémentaires continus dans la chaîne d'approvisionnement, la nécessité de réorienter rapidement les produits vers d'autres circuits du marché en raison des restrictions sur les services alimentaires, les pénuries de travailleurs saisonniers et le maintien des opportunités commerciales. Ces problèmes se poursuivront dans les mois à venir et tout cela dans la perspective du Brexit, ce qui entraînera des coûts et des restrictions supplémentaires.