SWISSCOFEL
SWISSCOFEL
Transparenz der Preis- und Marktsituation
SWISSCOFEL
SWISSCOFEL
Der Verband des Schweizerischen Früchte-, Gemüse- und Kartoffelhandels
SWISSCOFEL
SWISSCOFEL
Transparenz der Preis- und Marktsituation
SWISSCOFEL
SWISSCOFEL
Interessen seiner Mitglieder einheitlich darzulegen und zu vertreten
SWISSCOFEL
SWISSCOFEL
Transparenz der Preis- und Marktsituation
 
 

02.04.2019

Les exportations espagnoles de fruits et légumes dépassent les 12 milliards d'euros

(freshplaza.fr) - En 2018, les exportations espagnoles de fruits et légumes se sont élevées à 12 719 millions d'euros, soit 0,2 % de moins que l'année précédente. Cependant, ce chiffre dépasse, pour la troisième année consécutive, le seuil des 12 000 millions, selon l'Observatoire Informa Sectoriel DBK.

En 2018, les exportations de fruits, qui se sont élevées à 7 558 millions d'euros (soit 59 % de la valeur totale), ont augmenté de 0,1 %, tandis que les exportations de légumes se sont élevées à 5 161 millions d'euros (41 % du total) et ont diminué de 0,8 %.

L'Union européenne (UE) est la principale destination des exportations espagnoles, puisqu'elle représente respectivement 91 % et 95 % des ventes de fruits et légumes à l'étranger. L'Allemagne, la France et le Royaume-Uni, dans cet ordre, sont les principaux pays de destination dans les deux segments et représentent ensemble près de 60 % des ventes à l'étranger.

L'Allemagne concentre 27 % de la valeur des exportations, tant dans les fruits que dans les légumes. Viennent ensuite la France, avec 19 % dans les fruits et 16 % dans les légumes, et le Royaume-Uni, avec 13 % dans les fruits et 15 % dans les légumes.

Parallèlement, les importations de fruits et légumes ont augmenté de 10 % en 2018, dépassant les 2 600 millions d'euros. Ainsi, la balance commerciale a enregistré un excédent positif de plus de 10 milliards d'euros.

La valeur de la production de fruits et légumes s'est élevée à 20 169 millions d'euros en 2018, avec une croissance de 4,6 % inférieure à celle de 7,8 % enregistrée l'année précédente.

Il y a un nombre élevé de petits et moyens producteurs dans le secteur, bien qu'il y ait une tendance croissante à l'intégration et à l'association dans les organisations de producteurs et de négociants.

Il y a une plus grande concentration dans le domaine du marketing de gros spécialisé. Ainsi, le chiffre d'affaires total réalisé conjointement par les 20 principaux opérateurs a dépassé 4,6 milliards d'euros en 2017, tandis que les 30 premiers ont facturé plus de 5,950 milliards.